Contractions musculaires : que faire ?

Alors que vous êtes sur le point de glisser doucement dans le royaume des rêves, tout à coup, votre corps entier se met à trembler. Il n’est pas rare que les muscles se contractent pendant l’endormissement, mais même pendant la journée, il peut arriver qu’ils se contractent au niveau du bras, de la jambe ou de l’œil. Souvent, les symptômes sont dus à un stress trop important ou à une carence en magnésium, mais d’autres causes sont également possibles. Nous vous informerons en détail et vous indiquerons ce que vous pouvez faire pour remédier aux contractions musculaires gênantes.

Les causes des contractions musculaires

Les secousses musculaires bénignes qui n’entraînent pas d’effet de mouvement significatif sont également appelées fasciculations. Le mouvement involontaire de petits groupes de muscles crée une sensation de pulsation, qui se produit principalement sur le haut du bras, la cuisse et l’œil. Cependant, les contractions musculaires peuvent également être ressenties dans d’autres parties du corps. Si les muscles ne sont pas directement sous la peau, on ne remarque pas leur mouvement.

Bien que les contractions musculaires soient gênantes, elles dissimulent généralement une cause relativement inoffensive. Les contractions musculaires ne provoquent généralement aucune douleur et disparaissent souvent d’elles-mêmes avec le temps.

Stress ou problèmes psychologiques comme cause

Si le stress ou des problèmes psychologiques en sont la cause, une relaxation consciente peut aider à combattre les secousses. Mais la musique apaisante peut aussi aider à calmer les nerfs et les muscles.

La carence en magnésium comme cause

Si le bras ou la jambe se contracte, une carence en magnésium en est souvent la cause. Si le corps ne dispose pas d’assez de magnésium, la communication entre le nerf et le muscle peut être affectée négativement.

Une carence en magnésium peut être causée d’une part par un apport trop faible en magnésium. C’est le cas, par exemple, d’une alimentation déséquilibrée ou malsaine. D’autre part, une carence peut également se produire en cas de besoin accru de magnésium. Cela s’applique aux femmes enceintes, aux sportifs et aux personnes stressées, par exemple.

Si une carence en magnésium en est la cause, vous devez augmenter votre apport en magnésium. Pour cela, intégrez dans votre alimentation quotidienne des aliments contenant davantage de magnésium, tels que des noix, des flocons d’avoine, des graines de tournesol, des épinards ou des haricots. Vous pouvez également prendre des comprimés de magnésium.

Les maladies comme cause

Les contractions musculaires sont généralement inoffensives, mais dans certains cas, elles peuvent également indiquer une maladie grave. Si les secousses musculaires durent plus longtemps ou reviennent constamment, vous devez toujours consulter un médecin. Il est préférable de consulter votre médecin de famille ou un neurologue.

Un médecin peut vérifier si les nerfs sont endommagés. Les causes possibles de ces dommages sont notamment la polio, les myopathies (maladies musculaires), la polyneuropathie ou la dégénérescence de la colonne cervicale. Les secousses musculaires peuvent également être causées par la maladie nerveuse SLA (sclérose latérale amyotrophique).

Des contractions musculaires lors de l’endormissement

Chacun d’entre nous a sans doute déjà constaté que l’on a des spasmes lorsque l’on s’endort. Ce type de contraction musculaire n’est généralement pas dangereux. Ces secousses sont dues au fait que les différentes fonctions corporelles sont arrêtées à des vitesses différentes lorsque vous vous endormez. Alors que de nombreuses zones du cerveau sont déjà “endormies”, la zone responsable du contrôle des mouvements est encore partiellement active. S’il envoie par erreur des signaux aux muscles déjà relâchés, des contractions musculaires se produisent.

Si l’engourdissement ou la douleur se produit en même temps que les secousses musculaires lors de l’endormissement, le syndrome des jambes sans repos peut également être à l’origine des symptômes. Il s’agit d’un trouble neurologique dans lequel des perturbations sensorielles et des mouvements involontaires des jambes, et plus rarement des bras, se produisent surtout en situation de repos. Si vous ressentez de tels symptômes, vous devez consulter un médecin.