Guide sur l’alimentation pour plus de place au gymnase

Publié le : 16 mars 20216 mins de lecture

Courir est devenu une fièvre. Avez-vous remarqué combien de vos amis ont posté des photos sur Instagram en participant à un marathon ? Il en va de même pour les cours de zombie, la boxe, et le CrossFit. S’entraîner est entré pour de bon dans votre routine. Il existe alors huit conseils infaillibles sur l’alimentation et la supplémentation pour que vous puissiez dynamiser votre entraînement et obtenir encore plus de volonté, quel que soit le sport.

1. Pour ceux qui ne prennent pas de petit déjeuner, mais qui s’entraînent tôt

Il est assez dangereux de marteler à jeun, mais une alimentation trop abondante le matin peut aussi causer des désagréments. Quelle est la solution ?

Mangez au moins un fruit, 20 minutes avant de commencer votre entraînement et buvez beaucoup d’eau. Une autre possibilité est de transporter un biscuit salé dans votre sac. Si vous devez battre ce petit biscuit, 10 minutes avant votre entraînement ou votre course, utilisez-le !

2. Pour ceux qui vont participer à un marathon et qui veulent avoir le souffle coupé

Le secret d’un bon procès est de conserver une alimentation légère et équilibrée la veille. En évitant les aliments lourds et en choisissant des aliments riches en nutriments et en énergie, tels que les légumes bouillis, les patates douces ou le poisson, vous aurez l’envie de compléter la dégustation sans souffrir. Le jour de la course, ne mangez pas trop. Conservez la base de fruits, comme la banane et le melon, les graines oléagineuses ou la noix de coco.

3. Pour ceux qui se sont mal nourris pendant la journée, mais qui ne renoncent pas à s’entraîner la nuit

C’est le moment de se tourner vers la liste d’aliments à avoir sur la table de travail. Et pas seulement dans l’entreprise, l’idée est de toujours avoir quelques snacks rangés dans la voiture, dans le sac, dans le tiroir du bureau et de courir vers eux quand on a faim. Mais ce n’est pas un en-cas quelconque, il est préférable de manger des portions de fruits secs, des barres de céréales et une boîte d’eau à la noix de coco. Tout cela est très sain et suffisant pour mettre fin à la faim rapidement.

4. Pour ceux qui se tordent le nez en gel de glucides

Pour les coureurs, le gel de glucides est un outil important, car cette énergie disponible en sachet ou en poudre permet une bonne récupération des muscles. Mais tout le monde ne s’y habitue pas facilement. La solution est donc de le remplacer ! De petites portions de noix de coco séchée, de fruits secs, de bananes ou de graines oléagineuses ont le même effet et sont plus faciles à inclure dans le menu.

5. Pour ceux qui ressentent une gêne abdominale pendant l’entraînement

La responsabilité de cette nuisance est probablement liée à votre alimentation. Assurez-vous que votre alimentation ne contient pas un excès de produits industrialisés, de sucres ou même d’aliments riches en fibres tels que le pain complet et l’avoine. Un jour avant l’entraînement ou la course, essayez de remplacer les repas par ces ingrédients et buvez beaucoup d’eau.

6. Pour ceux qui n’ont guère soif

Il semble avantageux, mais ne pas avoir soif pendant l’exercice est un danger. Il est essentiel de rester hydraté, quel que soit le type de sport, non seulement pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme, mais aussi pour éviter une baisse de performance et une fatigue précoce. Et vous n’avez pas à vous concentrer uniquement sur l’eau. Quelques gorgées d’eau de noix de coco, isotonique ou des boissons riches en minéraux sont des options pour ceux qui veulent rester hydratés en permanence.

7. Pour ceux qui veulent utiliser des compléments

Tout d’abord, passez par un nutritionniste. Lui seul pourra évaluer quels compléments seront de bons alliés avec votre régime alimentaire et la fréquence de vos exercices. N’oubliez pas qu’ils fonctionnent comme un complément à votre régime alimentaire et non comme un substitut à vos repas. Cette utilisation débridée peut d’ailleurs devenir un danger. Demandez le conseil à vos collègues et même à des personnalités de votre salle de sport pour choisir le complément qui vous permettra d’obtenir plus rapidement les résultats que vous attendez tant.

8. Pour ceux d’entre vous qui ont couru un marathon juste avant de lire cette histoire

Après avoir couru, s’être entraîné et avoir beaucoup transpiré, il est temps de remplacer tous les minéraux que vous avez éliminés. Pour ce faire, ayez toujours à portée de main une boîte d’eau de coco ou des bouteilles isotoniques. Une fois vos exercices terminés, préoccupez-vous de récupérer votre énergie et de conditionner vos muscles. Comment pouvez-vous le faire ? En consommant des glucides à faible indice glycémique, tels que les patates douces et le riz brun, et des protéines, telles que le lait et la viande maigre.
Avez-vous vu comme il est facile de se mettre dans l’ambiance et de prendre son entraînement et ses courses très au sérieux ?

Plan du site