Sport et alcool : comment procéder ?

Outre le ski actif en hiver, les longues soirées, la musique forte, la danse et la consommation d’alcool pendant l’après-ski constituent un point fort pour de nombreux amateurs de sports d’hiver, qui terminent leur journée de ski dans une ambiance joyeuse dans des refuges, des cafés ou des boîtes de nuit. Le vin chaud, le Jagertee et le chocolat chaud avec un shot sont des réchauffeurs aussi présents que la bière et les divers spiritueux dans le sillage immédiat du plaisir sportif des sports alpins en montagne. La formule tant cherchée est comment veiller le soir et bien se porter le matin. Qu’est-ce qui aide à passer la journée en forme et à éviter ou atténuer une “gueule de bois” indésirable le jour de ski suivant ? Nous avons rassemblé quelques conseils pour que vos vacances au ski restent agréables.

Prévenir la gueule de bois

Le petit déjeuner est la base nécessaire pour une journée sportive. L’idéal est un muesli à l’avoine avec des fruits et du lait. Selon les goûts, des sandwiches, des petits pains au fromage et des légumes sont également recommandés. Il ne faut pas non plus oublier la boisson : Les jus de fruits, le café et le thé avec modération sont appropriés.

Au lieu de chercher une barre de chocolat entre les deux, rassasiez votre petite faim avec des fruits, des barres de muesli ou des biscuits complets.

A midi, au chalet, le système de stockage d’énergie doit être rempli. Optez plutôt pour des repas légers, qui contiennent beaucoup de glucides, au lieu des frites grasses. Les pâtes à la sauce tomate ou les ragoûts tels que les soupes aux pois/pommes de terre sont idéales.

Cela vaut également pour la soirée, lorsque toutes les réserves d’énergie doivent être épuisées et rechargées. La variation des glucides, tels que les pommes de terre, le riz ou les pâtes, la viande, le poisson, la salade fraîche, les fruits et les légumes offrent les meilleures conditions pour le défi sportif du lendemain.

Même s’il fait froid dehors, on transpire toujours pendant les sports d’hiver. Et cette perte de fluide doit être compensée en conséquence. Veillez à boire suffisamment de liquide. L’eau minérale, les soupes claires ou les jus de fruits sont les meilleurs.

Le plus grand risque : l’alcool

L’Après-Ski Party, une fête tellement tentante et amusante !  Mais attention, après une journée de ski, le corps est épuisé et drainé. L’alcool fonctionne alors d’autant mieux et avec le premier vin chaud, on se sent soudain en pleine forme et bien réveillé. Mais les apparences sont trompeuses. À long terme, l’alcool a tendance à augmenter la fatigue, à affaiblir la concentration et à réduire la coordination. La tentation du froid pour le Jagertee et le vin chaud est grande, mais pas recommandée. L’alcool contient de nombreuses calories superflues et inhibe également la capacité de réaction, ce qui n’est pas nécessairement bénéfique pour le sport.

Pas une bonne condition pour la descente. La plupart des accidents sur les pistes se produisent sous l’influence de l’alcool. Un risque qu’il est préférable d’éviter, par protection contre soi-même, mais aussi contre les autres. De plus, l’alcool se fait sentir le lendemain, et pas nécessairement de manière positive.

Conseils nutritionnels contre la gueule de bois

L’une des raisons de la sensation désagréable de gueule de bois est l’important déficit hydrique, car l’alcool draine les liquides du corps. Cette situation est contrecarrée par des boissons non alcoolisées, comme l’eau et les jus de fruits. Il est préférable de commencer le soir.

Ne buvez pas d’alcool pour étancher votre soif, mais pour le plaisir.

Pas d’alcool à jeun. Les repas riches en graisses peuvent parfois retarder l’absorption de l’alcool dans le sang.

Si vous consommez de l’alcool, tenez-vous en à un seul type si possible. C’est mieux toléré.

Les boissons alcoolisées douces et chaudes, comme le vin chaud, le vin mousseux ou le Jagertee, atteignent plus rapidement la circulation sanguine. Parce que l’apport sanguin à la paroi de l’estomac est meilleur, ce qui accélère l’absorption.

Toujours une recette éprouvée contre la gueule de bois pour le lendemain matin : Soupe au poulet. Il ménage l’estomac affecté et rétablit les minéraux et les électrolytes dans l’organisme et équilibre le déficit hydrique.

La meilleure recette contre la gueule de bois, c’est l’air frais. Passez sur votre bâtard intérieur et serrez les dents. Sortez du lit, partez sur les pistes – après peu de temps, le monde est à nouveau plus beau.