5 conseils pour booster vos performances sportives naturellement

performances sportives

Pour améliorer ses performances sportives, des méthodes naturelles existent. Que ce soit pour les amateurs ou le professionnels, il est possible d’être plus performant grâce à des conseils simples. Compléments alimentaires, alimentation équilibrée, sommeil réparateur… Découvrez 5 conseils pour booster vos performances sportives de façon naturelle.

1. Miser sur les compléments alimentaires

Pour améliorer ses performances sportives naturellement, la prise d’un complément alimentaire bio est recommandée. La supplémentation permet d’apporter des nutriments essentiels à l’organisme, en complément de l’alimentation. Elle ne doit pas se substituer à un régime alimentaire diversifié et équilibré. Cependant, elle peut représenter un moyen intéressant d’apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner efficacement. Une pratique sportive intense peut rapidement provoquer des carences. Fatigue, blessures, dérèglements hormonaux… Pour éviter une baisse de performance, les compléments alimentaires peuvent être utiles pour soutenir le métabolisme.

Présents abondamment sur le marché, les compléments alimentaires se présentent sous la forme de gélules ou de poudre. Pour profiter de tous leurs bienfaits, il est important de veiller à la qualité du produit. En fonction de vos besoins, il est possible de vous orienter vers la créatine, le gainer, les TCM, les brûleurs de graisse ou tout simplement les vitamines et les minéraux. Pour les personnes qui pratiquent la musculation, la créatine est à privilégier. Elle permet de renforcer la prise de force et s’avère très utile pour la récupération. Une cure de vitamines permet d’apporter les antioxydants nécessaires à la lutte contre les radicaux libres. Les protéines sont recommandées notamment pour les personnes suivant un régime végétarien.

2. Manger équilibré

La pratique d’une activité sportive doit nécessairement s’accompagner d’une alimentation saine. En effet, l’organisme a besoin de nutriments essentiels tels que les vitamines, les protéines, les minéraux, les omégas-3, les glucides… L’alimentation est un vecteur déterminant des performances sportives. Elle permet non seulement de couvrir les les besoins énergétiques du sportif, mais aussi d’éviter des carences qui peuvent être à l’origine de blessures ou de problèmes de santé. Chaque jour, il faut consommer une à deux portions de viande, poisson ou œuf; fruits et légumes; des céréales de préférence complètes; 2 portions de laitages et de l’eau à volonté. Il faut éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé. Les sucreries ainsi que les matières grasses sont à éviter. Soyez prudent et lisez attentivement les étiquettes alimentaires. Des aliments en apparence sains peuvent contenir des additifs, et des produits néfastes. Évitez à tout prix les produits ultra-transformés. Privilégiez les aliments naturels, et si possible bio.

3. Consommer des aliments avec un indice glycémique faible

Les besoins alimentaires dépendent de nombreux facteurs tels que le sexe, l’âge, la pratique sportive, son intensité… Selon l’activité pratiquée, il peut s’avérer utile d’augmenter les calories absorbées dans la journée. Pour bénéficier des bienfaits des glucides, il est préférable de privilégier des aliments présentant un indice glycémique relativement faible. Cela permet aux glucides de se libérer lentement dans l’organisme, afin d’être performant sur la durée. Les sucres rapides induisant une sécrétion brutale d’insuline dans le sang sont à bannir. Les confiseries, le pain blanc, les pommes de terre ou encore les jus de fruits présentent un indice glycémique élevé.

4. Dormir suffisamment

La pratique sportive mobilise le corps de façon importante. Pour améliorer la vitalité, il est nécessaire d’avoir une hygiène de vie adaptée. Outre l’alimentation, le sommeil est très important dans les performances sportives. Il faut s’assurer de bien dormir, et suffisamment. Certaines études prouvent même qu’un athlète doit dormir 10 heures par nuit ! Le sommeil permet au corps et au cerveau de récupérer, et cela est d’autant plus important si la pratique physique est intense. Durant la période de sommeil, se déroulent plusieurs étapes successives : phase d’endormissement, sommeil profond, sommeil paradoxal. Ces cycles s’alternent durant la période de sommeil.

5. Éviter l’alcool et le tabac

Le tabac et l’alcool sont à proscrire. Le tabac diminue les capacités respiratoires, et par conséquent les performances sportives. Essoufflement, toux chronique, inflammation des bronches sont autant d’effets néfastes du tabagisme. L’alcool est également déconseillé. Il ralentit la récupération musculaire et affaiblit les capacités de coordination des mouvements. Par ailleurs, l’alcool et le tabac peuvent provoquer de graves maladies et vont à l’encontre d’un mode de vie sain. La pratique sportive, en améliorant le bien-être, peut aider à combattre le tabagisme et l’alcoolisme. Parlez-en à votre médecin.

Les bienfaits de l’électrostimulation
Sous quelles formes consommer le CBD ?