La course à pied pour les débutants – Partie 2

De nos jours, nous nous promenons pieds nus, peut-être de temps en temps, dans le jardin, sur la plage ou à la maison. Sinon, notre style de course naturel est constamment amorti et supprimé par les chaussures. Même les chaussures de course ont souvent de solides éléments d’isolation et de soutien, ce qui donne un style de course complètement artificiel qui repose entièrement sur un support artificiel. Ce n’est que récemment que les fabricants de chaussures de course ont commencé à reconsidérer l’anatomie humaine.

Pour ne pas voir votre style de course complètement détruit, vous devez, donc, respecter quelques règles de base. Lorsque vous faites du jogging, ne placez pas votre pied trop loin au-dessus du talon, mais plutôt à plat sur le sol. Poussez-vous dynamiquement en courant. Vos hanches et le haut de votre corps doivent rester stables et vos bras doivent se balancer librement.

Pause pour courir

Courir seul est trop monotone pour vous à long terme ? Pas de problème, car il existe de nombreux sports qui peuvent non seulement compléter l’entraînement à la course, mais même l’optimiser. La natation, par exemple, exige principalement le haut du corps, qui est plutôt négligé lors de la course. De plus, la nage dans l’eau est douce pour les articulations et entraîne toujours votre endurance. Le cyclisme offre également une alternative prometteuse. Comme pour la course à pied, vous pouvez travailler votre forme physique sans trop solliciter vos genoux. 45 minutes de vélo équivalent approximativement à 30 minutes de course.

D’abord 15, puis 13, puis 12 minutes de marche, entrecoupées de trois minutes de pause

Essayez un nouvel itinéraire de course aujourd’hui. Prenez la voiture jusqu’à la forêt la plus proche, courez en cross-country, en montée et en descente, sur différents types de terrain, parfois en forêt, parfois sur des chemins de prairie, de bois, d’asphalte ou de gravier. La variété est, non seulement, bonne pour votre endurance et votre style de course naturel, mais elle rend, également, l’entraînement plus passionnant.

En découvrant la nature qui vous entoure, vous faites en même temps quelque chose pour votre santé. De cette façon, la charge de travail de la formation est garantie d’être plus facile aujourd’hui qu’avec le même tour ennuyeux autour du bloc. Si vous voulez perdre du poids, variez non seulement l’itinéraire mais aussi la vitesse. Si vous faites sans cesse de petits sprints intermédiaires, le corps ne s’habitue pas à la tension et brûle donc plus d’énergie.

Deux marches de 15 minutes, avec une pause de trois minutes

Prenez un lecteur mp3 avec vous aujourd’hui comme petit outil de motivation. La musique de fête vous remontera, immédiatement, le moral et vous éloignera des jambes endolories et de l’essoufflement. Même une pièce radiophonique passionnante peut faire des merveilles. Car si vous voulez savoir comment ça se passe, vous devez continuer à courir ou sortir le plus vite possible. Si vous ne voulez pas transporter un appareil avec vous, vous pouvez chercher un partenaire de course. Avec ce partenaire, vous pouvez aussi facilement trouver la bonne vitesse. Tant que vous pouvez encore vous amuser, votre pouls est dans la plage optimale.

Pause pour courir

Vous avez, maintenant, terminé une grande partie du plan de formation. Afin de s’en tenir à des séances de course régulières à l’avenir, il existe quelques astuces simples. Préparez vos vêtements de course pour le soir. Si vous sortez directement du lit et mettez vos baskets, vous pouvez aller travailler en étant détendu et reposé et en ayant la bonne sensation d’avoir l’entraînement derrière vous toute la journée.

Si vous ne pouvez pas vous lever le matin, emportez un sac de vêtements d’entraînement au travail et rentrez chez vous en courant. Il peut, également, aider à prendre rendez-vous avec un ami ou un groupe de course. Il est toujours facile de se trouver une excuse pour ne pas s’entraîner. Laisser votre partenaire sportif en plan demande beaucoup d’efforts. Mettez cinq euros dans une tirelire pour chaque course terminée. À la fin du mois, offrez-vous quelque chose pour l’argent, par exemple une paire de nouvelles chaussures de course ou une robe moulante.

Marcher pendant 30 minutes d’affilée

Il est temps. Aujourd’hui, vous allez courir pour la première fois 30 minutes sans pause. Grâce à la préparation intensive, cela ne devrait plus poser de problème. Vous pouvez, maintenant, vous compter parmi ces athlètes que vous regardiez avec admiration, il y a tout juste deux semaines. L’entrée, et donc la partie la plus difficile, est maintenant faite, arrêter de courir à nouveau maintenant serait imprudent.

Pour rester dans la course, vous devez relever le prochain défi immédiatement. Fixez-vous un nouvel objectif d’entraînement : courir environ une heure d’affilée ou parcourir huit kilomètres en 45 minutes. Ou inscrivez-vous à un concours dès maintenant. Il n’est pas nécessaire que ce soit un marathon. Même les petites courses urbaines de cinq ou dix kilomètres éveillent votre ambition et vous aident à rester dans le coup. En général, vous devez augmenter votre formation lentement et ne pas vous surmener. Dans tous les cas, vous devez maintenir une période de repos d’au moins un jour entre les séances d’entraînement pour permettre aux muscles de se régénérer et de se développer.

Comment bien taper la balle de golf ?
Les secrets pour maîtriser le paddle