L’électrostimulation musculaire, comment ça marche ?

électrostimulation

L’électrostimulation musculaire est une technique de physiothérapie qui utilise un dispositif spécial pour envoyer des impulsions électriques afin de stimuler les contractions musculaires. Bien que cette technique soit née dans les années 1970 dans un but purement physio-thérapeutique et de réadaptation, elle a connu une évolution au fil des ans, déclinant l’utilisation de l’électrostimulation musculaire dans le sport, comme dans le cas de l’entraînement et de la récupération musculaire, et dans le domaine esthétique, comme alliée dans les traitements de drainage lymphatique et de réduction de la graisse corporelle. Basée sur l’utilisation de capteurs, appelés électrodes, l’électrostimulation musculaire fonctionne de manière très simple.

Comment utiliser l’électrostimulateur ?

Pour utiliser l’électrostimulateur de manière correcte, il suffit de placer les électrodes sur la zone concernée et d’appuyer sur le bouton de démarrage de l’appareil. En quelques secondes, les impulsions micro-électriques à basse fréquence vont agir localement pour stimuler le muscle. Cependant, pour une utilisation correcte de l’appareil, il est nécessaire de connaître les bases de l’anatomie afin d’aider le sujet sur l’application correcte des électrodes, qui seront positionnées à un tiers de la longueur du muscle pour stimuler correctement les points moteurs. De plus, pour voir les premiers résultats, le traitement devra avoir une durée moyenne d’au moins 4 à 6 semaines.

Il est nécessaire d’utiliser l’électrostimulateur de manière correcte afin qu’il puisse apporter les bénéfices souhaités. Cependant, il est bon de rappeler que l’utilisation de l’appareil doit s’accompagner d’une alimentation correcte et équilibrée ainsi que d’une activité physique quotidienne constante. En effet, subir des séances quotidiennes d’électrostimulation sans faire de sport ou sans suivre un régime alimentaire adapté ne sera en aucun cas bénéfique pour l’organisme.

Les différents types d’électrostimulation

Il est possible de définir différents types d’électrostimulation musculaire. Au service de la thérapie de la douleur et de la réadaptation, il existe trois modalités de stimulation des muscles.

L’électrostimulation TENS, qui agit directement sur les fibres nerveuses de grand diamètre et, par le biais d’impulsions, augmente la libération d’endorphines, ce qui à son tour affecte positivement la perception de la douleur en la diminuant ;

L’électrostimulation EMS, qui utilise des micro-courants non perçus par l’homme en raison de leur faible intensité. Elle est particulièrement adaptée pour réduire la douleur, tant chronique qu’aiguë, résultant de blessures mineures. Dans le sport, elle est associée à l’électrostimulation TENS pour obtenir de plus grands bénéfices ;

L’électrostimulation interférentielle, qui est générée au point de rencontre de deux courants de moyenne fréquence. Elle est très utile pour soulager les douleurs causées par l’hypotrophie musculaire profonde, l’arthrose de la hanche, les tendinopathies profondes et la colonne lombaire grâce à sa double action excitomotrice, stimulant les muscles innervés et favorisant la réduction du gonflement, et à son action antalgique capable de réduire la douleur.

Avantages de l’électrostimulateur musculaire

Les avantages de l’électrostimulateur sont évidents, surtout dans la phase de réadaptation, car le patient améliore son tonus musculaire suite à l’immobilisation d’un membre et est capable de stimuler le muscle dénervé pour éviter sa dégénérescence. En électrothérapie TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation), grâce à des impulsions à haute tension, les affections douloureuses sont traitées par la production de bêta-endorphines, des substances physiologiques qui augmentent l’action analgésique.

D’un point de vue esthétique, à l’aide d’une ceinture abdominale, les avantages de l’électrostimulateur consistent à raffermir et à améliorer les imperfections de la peau. Grâce au processus de lipolyse, une plus grande quantité de graisse est brûlée, ce qui favorise un meilleur tonus musculaire et un drainage ciblé des liquides. Enfin, dans le sport, l’électrostimulation permet à l’athlète une récupération plus rapide suite à une blessure et un renforcement musculaire en prévision d’une activité à haute intensité.

Électrostimulateur : contre-indications et effets secondaires

L’électrostimulateur, s’il est utilisé par des mains inexpérimentées, peut provoquer certains effets secondaires. Si, par exemple, les programmes d’entraînement sont faussés ou si l’utilisation de l’appareil est excessive, il y a un risque de fatigue ou de douleur musculaire. En outre, si un sujet a la peau particulièrement sensible, il peut présenter des rougeurs cutanées dans les zones concernées par la thérapie. Il s’agit toutefois d’un désagrément temporaire qui ne dure que quelques minutes. Enfin, dans de rares cas, l’électrostimulation peut provoquer des insomnies.

En général, l’appareil n’est pas recommandé pour : les patients porteurs d’un stimulateur cardiaque, les femmes enceintes, les patients souffrant de néoplasmes, les patients ayant des plaies ouvertes et les épileptiques. Enfin, l’utilisation de l’électrostimulateur présente des contre-indications pour les personnes portant des prothèses métalliques ou les zones présentant des lésions cutanées, des altérations de la sensibilité locale, des infections, des phlébites et des thrombophlébites.

Comment bien taper la balle de golf ?
Les secrets pour maîtriser le paddle