Les vertus de la plante maca

La plante maca

Originaire des hauts plateaux andins (Pérou et Bolivie), le maca se cultive afin de donner une quantité suffisante d’éléments nutritifs. Ses propriétés sont bénéfiques pour le corps mais aussi pour l’esprit. Souvent disponible sous forme de complément, le maca possède de nombreux actifs permettant de résoudre plusieurs problèmes de santé ou d’améliorer certaines performances.

 

Le maca

 

Depuis quelques années, le lien fort entre nutrition et santé humaine et animale s’est largement développé dans le monde (particulièrement en Europe mais aussi au Japon et aux États-Unis). Cette association a entraîné des recherches sur des substances essentiellement naturelles appelées nutraceutiques, capables d’améliorer l’état de bien-être psycho-physique, mais aussi de pouvoir être utilisés seules ou comme compléments alimentaires. La liste de ces substances ne cesse de se développer au fil des années. Le maca, scientifiquement appelé « lepidium meyenii » est une plante pérenne appartenant à la famille des Brassicaceae, comprenant également le brocoli, le chou, les choux de Bruxelles… Le maca est originaire du Pérou et se cultive à environ 4000 mètres d’altitude. Les informations historiques sur cette plante et sa culture remontent à 1600 ans avant JC. La racine tubéreuse est la seule partie de la plante utilisée. Grâce à sa haute valeur nutritionnelle, le maca représente une part prépondérante dans l’alimentation quotidienne de ces populations, tant humaines qu’animales.

La racine de maca et sa poudre

 

Cette plante a toujours été consommée par les Incas, les anciennes populations péruviennes, lui donnant le surnom “or des Incas”. La racine maca a fait son apparition en Europe après la conquête du Pérou par les Espagnols et a immédiatement suscité l’intérêt de la population pour ses actions sur la libido masculine et féminine ainsi que pour ses propriétés aphrodisiaques. Ce n’est qu’à partir des années 1960 et 1970 que des études ont été menées, notamment en Amérique par des médecins et des gynécologues pour la vérification et la confirmation de ses propriétés, dénuées de tradition et de mythes. Aujourd’hui, après de nombreuses recherches sur cette plante, le maca peut être classé parmi les plantes adaptogènes, une plante capable d’augmenter le sentiment général de bien-être psycho-physique. Riche en glucides, protéines, fibres, vitamines et minéraux, le maca est cependant pauvre en graisses (parmi lesquelles les acides gras les plus bénéfiques prévalent). La part d’acides aminés essentiels comme l’histidine, la leucine, l’isoleucine et la valine est particulièrement intéressante. On trouve également la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine et le tryptophane. Il existe également des acides gras insaturés comme l’acide oléique, monoinsaturé, linoléique, arachidonique et polyinsaturé. Parmi les substances naturelles présentes et d’intérêt plus pharmacologique que nutritionnel, on trouve des glucosinolates, des glycosides de soufre également présents dans d’autres brassicacées. Ce sont des substances particulièrement adaptées à des traitements anticancéreux, gynécologiques et pour la fertilité.

Les formes d’emploi

 

La racine de cette plante peut être utilisée dans des plats et des boissons, mais aussi séchée. La racine doit réhydratée en la laissant une nuit dans l’eau puis bouillie dans du lait, jusqu’à ce qu’elle devienne molle, souvent consommée comme une soupe sucrée en Amérique du sud. Le maca se consomme sous forme de gélules ou comprimés. La forme déshydratée est riche en glucides et en protéines, capable d’augmenter les réserves énergétiques, diminuer la fatigue et la force physique. Grâce à ces caractéristiques, le maca est désormais reconnu et proposé comme aliment à intégrer dans l’alimentation sportive. Ces actions n’étant pas imputables à la présence de substances de type caféine, son utilisation peut également être recommandée pour les personnes exerçant un travail pouvant affecter les performances intellectuelles.

Les bienfaits des compléments alimentaires à base de maca

 

La teneur en glycosides de soufre permet d’utiliser le maca en complément des thérapies oncologiques. La poudre de maca noire est aussi utilisée pour traiter les problèmes d’impuissance masculine ; servant à stimuler la prostate. De nombreux médecins américains prescrivent du maca à leurs patients, rapportant des effets positifs sur la vie sexuelle des deux sexes, mettant notamment l’accent sur une amélioration des performances sexuelles. Les propriétés aphrodisiaques du maca ont été prouvées pour la première fois dans une étude menée sur différents groupes de rats et de souris présentant une dysfonction érectile induite souvent atteints de diabète qui a souvent un impact négatif sur les performances sexuelles. En ce qui concerne les dysfonctionnements de la santé féminine, le maca permet de réguler la fonction ovarienne pendant la ménopause en guise de thérapie de remplacement. Contrairement aux hormones naturelles, le maca stimule directement les ovaires et d’autres glandes endocrines entraînant la production d’hormones naturelles. Son apport régulier a considérablement réduit les symptômes de la ménopause les plus désagréables comme les sueurs nocturnes, la fatigue, les bouffées de chaleur, la dépression, améliorant également l’épuisement du tissu osseux et la sécheresse vaginale. Les meilleurs résultats ont été obtenus en administrant des extraits de maca avant le début de la ménopause pour préparer le corps à une transition qui reste encore physiologique. De récentes études ont montré que les substances actives présentes dans la racine de maca sous forme de vitamines antioxydantes (Vit. A, C, E) et de substances qui nous défendent des radicaux libres comme les flavonoïdes, les acides gras polyinsaturés, le phosphore et oligo-éléments sont à prescrire comme compléments alimentaires pour les personnes âgées grâce à leur effet positif sur le bilan énergétique. Bien qu’il n’ait pas d’actions directes sur la perte de poids, son utilisation devient avantageuse comme adjuvant à une alimentation contrôlée grâce à la présence de substances qui maintiennent l’humeur et contrent l’irritabilité facile et le manque d’énergie, des situations typiques des patients soumis à des régimes alimentaires contrôlés.